Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Maria Maïlat
  • Maria Maïlat
  • : site : artefa.wordpress.com, formation, littérature, anthropologie, philosophie, intelligence collective, marche, amitié, hospitalité, enfance, Paris, mémoire, Foucault, Nietzsche
  • Contact

Texte Libre

Recherche

Top articles

  • l'homme fort

    09 mars 2010

    Je pense à mon père... Arrêté sans raison, torturé, jeté dans un caniveau et qui revint à la vie parce qu'il se mit à chanter, à vouloir me parler... Je pense à Sainte-Perpétuité, mon premier roman écrit en français. Il y avait un homme grand, fort, qui...

  • justice, protection: pour quel enfant?

    13 mars 2010

    "Ils sont insaisissables et soulèvent une problématique de l’existence qui évoque un manque de place dans l’humain." Observatoire National de l'enfance en danger Un des bloggeurs souvent mis en évidence sur le site du MONDE écrit ceci: "Il existe donc...

  • ma solitudde dans l'île intense

    19 avril 2010

    Je marche dans Saint-Denis. C'est la fin de l’été dans l’Océan Indien. Ici, la nuit tombe d’un seul bloc comme la main qui se referme brusquement sur une mouche. Pourtant, il y a peu de mouches. La ville est propre. Les plages aussi. Les gens y font des...

  • ma solitude à Saint-Denis de La Réunion (2)

    19 avril 2010

    Saint-Denis est une ville tirée au cordeau, quadrillée comme une base militaire, une caserne ou un établissement carcéral: le même modèle décrit par Foucault. Mais la folie, c'est à dire la vie, s’insinue par les gouttières et les cours où poussent les...

  • l'effet papillon entre l'Islande et La Réunion

    19 avril 2010

    Qu'un volcan qui crache des nuages de cendre en Islande provoque un séjour prolongé sur l’île intense de l’Océan Indien à quelques kilomètres du Cap de Bonne Espérance, cela est une fiction qui dépasse tout ce que j’ai écrit et imaginé. Depuis samedi,...

  • maison à vendre

    11 septembre 2010

    (la maison à vendre) Barbare cette joie éprouvée à l’envers devant la ruine de la maison vendue, trahie, avant même qu’elle puisse m’habiter, avant d'y être. La pivoine que j’ai plantée en cachette fleurit pour la première fois sans moi. Abandonnée, la...

  • Journal noir de cet été français

    11 septembre 2010

    I. L'été fut empoisonné par la violence de l'Etat français contre les Roms et éclairé par quelques prises de positions fortes. Mais sans manifestations du peuple français. Les syndicats sont devenus des boutiques à sous, on se mobilise pour les retraites,...

  • la vérité entre mythe et juridique

    01 octobre 2010

    La vérité n’est pas à la portée des institutions qui font rentrer les enfants dans des dispositifs et mesures. Leur identité se construit en fonction des mots, regards, actes posés, rapports écrits par des professionnels formés pour soigner des pathologies...

  • Amok dans le vol vers Los Angeles

    18 décembre 2010

    «On ne vient pas dans un désert pour parler de Flaubert.» Zweig. Et pourtant. C’est à l’opposé du complexe Bovary, à l’endroit où l’amour entre un homme et une femme bascule dans l’Amok, que Zweig situe le lecteur. Avant-hier, je l’ai racheté à l'aéroport...

  • Une Europe au-dessus de ses propres lois?

    17 janvier 2011

    Je lis l'article de NOELLE LENOIR concernant les mesures visant la destruction non seulement des repères propres à la construction de l'Europe, mais aussi de l'Etat démocratique, mesures imposées dernièrement par Victor Orban, Premier ministre de la Hongrie...

  • les enfants placés font des fugues pour découvrir la vie ordinaire

    14 avril 2011

    link Jour après jour, toujours, j’exerce mon métier d’intellectuelle à l’épreuve de l’obligation de construire du vivre-ensemble entre les institutions et les gens. Mon outil se résume à un corps à corps avec les mots. La langue m'a donnée ses livres...

  • le temps

    19 juin 2011

    Le temps est déchirure entre l'intérieur et l'extérieur de la peau. Dans l'entre-deux se glisse ta main contre la mienne L'empreinte atteste l'imperfection et l'attente. Le temps se coule dans l'écriture. Ma chair. La main écrivant fait l'histoire. Le...

  • sur les traces de Michaux

    26 juin 2011

    DE L'INVERSION DU MONDE Ce n’est qu’un petit trou dans ma poitrine, m ais il y souffle un vent terrible. Dans le trou, il y a la haine (toujours), l'effroi aussi et l'impuissance. Mais je ne les nomme jamais. Le trou n'a pas de nom. Et j'en ris. Je sais...

  • l'autorité parentale noyée dans le sang?

    26 juin 2011

    En 1881, c’est l’automne lorsque Nietzsche, brûlé par la fièvre, note: “Il y a toujours une heure où la plus puissante des pensées, celle de l'éternel retour de toutes choses surgit d'abord chez un individu, puis chez beaucoup, enfin chez tous – c'est...

  • paranthèse

    16 juillet 2011

    ma mère pense que les paranthèses bouchent nos veines jusqu'à la blanche Amnésie/ elle traverse les Balkans à grands pas, cache les traces des poètes réfugiés dans la cuisine derrière la barricade des framboisiers/ polyglotte rêveuse, elle me laisse partir...

  • bris d'une vie miracle

    17 juillet 2011

    A VOTRE PLUME ou ORDI! RACONTEZ VOS "BRIS DE VIE MIRACLE": ET ENVOYEZ-LES POUR LES PUBLIER ICI Parfois, je restais assise au bord de l’autoroute. Des heures et des heures. Le vrombissement des voitures me transportait. Je m’endormais, dos collé au poteau...

  • Georges Perros à Nice

    21 juillet 2011

    Fragments au fil de la lecture de ses Papiers collés: Ce qui aide à vivre ce n'est pas la vie. (13 avril 1953) Avec les femmes, l'impression d'inceste, tant ma tendresse est ambiguë. (Juin 1953) C'est évidemment plus tentant d'être heureux quand la mort...

  • Pierre Jean Jouve - Diadème

    24 août 2011

    Où finit le voyage? En quel endroit de menace et terreur En quelle douceur de bras et sourires Dans quelle région où l'arbre aussi prend peur Dans quel accomplissement souple de nature? Dans quelle éternité s'avancer en mémoire Quel pardon accorder à...

  • A CUERPO LIMPIO

    17 septembre 2011

    «C'est de la Dame Blanche que je parle lorsque je parle du taureau, puisqu'elle lui délègue ses pouvoirs et n'épousera que le torero que le taureau tue.» Dans ce texte quasi-enfantin, Jean Cocteau marche sur les traces de Genet, de son Funambule. Mais...

  • Les normes de construction des identités dans la protection de l’enfance

    15 octobre 2011

    Un travailleur social nous dit: «Mme B. va mal. Elle a appris qu’elle n’a pas été désirée par sa mère. Elle pense qu’elle a été placée parce que sa mère l’a rejetée depuis sa naissance.» Mme B a trente-neuf ans. Elle est née dans les années 1970-1980....

  • Redistribution et reconnaissance: pistes pour innover dans l’aide sociale à l’enfance et la petite enfance

    15 octobre 2011

    Selon Nancy Frazer, quatres points séparent ces deux paradigmes - rédistribution et reconnaissance: 1. Leur conception de l’injustice diffère. Le paradigme de la redistribution met l’accent sur les injustices socio-économiques qui résultent de l’économie...

  • les excès de la judiciarisation

    15 octobre 2011

    LU SUR LE SITE DU CNAPE: La loi sur l'inceste a été déclarée inconstitutionnelle Deux ans après le vote de la loi sur l'inceste qui qualifiait d' "incestueux" certains crimes et délits figurant dans le code pénal a été déclarée contraire à la Constitution...

  • écrits et formations

    03 février 2012

    Il fut un temps où la langue avait eu une haute valeur de symbolisation. Elle portait la création de l'entendement et de la transmission que l’oralité risquait de perdre. Ecrire était un acte de culture, avant tout. Il fut un temps, en France comme ailleurs,...

  • Biopolitique et adoption

    05 avril 2012

    Biopolitique (Foucault) - petit rappel Les institutions mettent en récit la vie de l'homme en tant qu'animal biologiquement reproductible, enchaîné à la "vraie et bonne" reproduction biologique en oubliant que le biologique ne suffit jamais pour transmettre...

  • Apollinaire

    06 mai 2012

    Lecture de dimanche matin, Apollinaire: "Tu regardes les yeux pleins de larmes ces pauvres émigrants Ils croient en Dieu ils prient les femmes allaitent des enfants Ils emplissent de leur odeur le hall de la gare Saint-Lazare... Tu étais triste à mourir...

<< < 1 2 3 4 5 6 7 8 > >>