Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Maria Maïlat
  • Maria Maïlat
  • : site : artefa.wordpress.com, formation, littérature, anthropologie, philosophie, intelligence collective, marche, amitié, hospitalité, enfance, Paris, mémoire, Foucault, Nietzsche
  • Contact

Texte Libre

Recherche

29 janvier 2015 4 29 /01 /janvier /2015 19:09

L'enfant joue dans la cour il joue à faire le jour Brusquement il fait nuit Mais la lumière dans ses cheveux comme une toupie rouge chante sans peur Les corbeaux couvrent le soleil leurs ailes dévoilent la courbe ouvert du ciel Là haut Une autre cour,...
Lire la suite

Partager cet article

Repost 0
Published by Maria Maïlat
commenter cet article
29 janvier 2015 4 29 /01 /janvier /2015 19:01

Je pense aux maisons fermées que l'on voit du train et aux grandes villes où l'étendu des champs et les arbres solitaires n'existent pas. Cependant, il existe des souris que l'on croise â Paris, sur le trottoir, et des alligators dans les égouts. Et un...
Lire la suite

Partager cet article

Repost 0
Published by Maria Maïlat
commenter cet article
29 janvier 2015 4 29 /01 /janvier /2015 18:57

Les Eichmann fonctionnaires zélés commandants croyants paysans vêtus d'une uniforme employés et techniciens ouvriers comme dans une usine A Auschwitz ils exterminaient des enfants. Les enfants savaient jouer à la marelle, à la poupée, à papa-maman, façonner...
Lire la suite

Partager cet article

Repost 0
Published by Maria Maïlat
commenter cet article
29 décembre 2013 7 29 /12 /décembre /2013 14:25

Peu de gens connaissent la vie de père de Walter Benjamin. Ceux qui le lisent savent qu'il était le fils d'un père banquier, marchand et collectionneur d’art qui connut des difficultés financières vers la fin des années 1930, ce qui l’empêcha d’aider...
Lire la suite

Partager cet article

Repost 0
Published by Maria Maïlat
commenter cet article
14 décembre 2013 6 14 /12 /décembre /2013 23:06

immortelle
"Sous un ciel étranger ombres roses ombres sur une terre étrangère entre roses et ombres dans une eau étrangère mon ombre." (Ingerbog Bachman) Brauner (LACMA, photo MM)
Lire la suite

Partager cet article

Repost 0
Published by Maria Maïlat
commenter cet article
14 décembre 2013 6 14 /12 /décembre /2013 22:48
Toi

Toi
Silence. Une épine sans rose s'enfonce dans le coeur. Deux n'est jamais Un. La rose saigne pour qui ? La mort m'apprend à compter dans le noir. Debout parmi les ombres, je n'ai plus de visage pour toi.
Lire la suite

Partager cet article

Repost 0
Published by Maria Maïlat
commenter cet article
14 décembre 2013 6 14 /12 /décembre /2013 22:35

Viso (2013)
Vouloir me coucher dehors, m'endromir dans le rien. Marcher à reculons vers le vide. Fermer les mots d'amour dans la peau végétale, dans la distance qui sépare l'hiver du printemps. Ne me cherche pas. Sur la montagne sans toi - sans lui - j'entends marcher...
Lire la suite

Partager cet article

Repost 0
Published by Maria Maïlat
commenter cet article
14 décembre 2013 6 14 /12 /décembre /2013 22:12

Un impératif éthique s’impose à nous : dans nos stages, analyses de pratiques, formations, il faut tirer des limbes le mot liberté : c’est le besoin fondamental, essentiel de l’enfant. L’être commence par bouger et c’est par le verbe "se mouvoir" qu’il...
Lire la suite

Partager cet article

Repost 0
Published by Maria Maïlat
commenter cet article
14 décembre 2013 6 14 /12 /décembre /2013 20:15

Notre travail consiste à former, préserver, ouvrir quelques «greniers» de savoirs et de transmissions situés dans les institutions qui cherchent à changer leurs manières de penser, de se questionner et d’agir. Questionner, évaluer les dispositifs, qui,...
Lire la suite

Partager cet article

Repost 0
Published by Maria Maïlat
commenter cet article
9 novembre 2013 6 09 /11 /novembre /2013 21:21

Écoutez son secret: le jour, elle est pas au bord du chemin, voix sortie de livres perdus dans le désert. La nuit, elle est flamme flottant sur la rivière qui coule dans le sommeil des hommes.
Lire la suite

Partager cet article

Repost 0
Published by Maria Maïlat
commenter cet article