Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Maria Maïlat
  • Maria Maïlat
  • : site : artefa.wordpress.com, formation, littérature, anthropologie, philosophie, intelligence collective, marche, amitié, hospitalité, enfance, Paris, mémoire, Foucault, Nietzsche
  • Contact

Texte Libre

Recherche

5 février 2010 5 05 /02 /février /2010 16:54

 

Ce soir, un peu de soleil timide à Paris. Entre chien et loup. Entre loup et … le Jardin des Plantes. Son parc zoologique est en hiver-nation. Notre Europe, en revanche, est malmenée par la glaciation de la pensée politique. Le politique prend l'eau par le bâbord et le tribord.

Les plis deviennent de plus en plus nécessaires. Des plis où l'on se cache pour penser, lire, se parler, s'aimer, se lier d'amitié, écrire, s'efforcer pour ne pas reproduire la guerre et la loi pénale à tout-va. L'obsession du pénal sévit aussi dans les institutions qui s'occupent d'enfants et qui se disent "ouvertes" aux parents. Aujourd'hui, j'entends le directeur d'un foyer d'accueil d'enfants... Il me dit que la mère de Félix "fait jouer les professionnels les uns contre les autres". Ah, bon?! Cette femme a certainement fait carrière, je me dis. Elle doit être une PDG redoutable! Si elle parvient à faire jouer les psychologues diplômés niveau doctorat et les travailleurs sociaux diplômés niveau Master et les directeurs diplômés niveau CAFDES, si elle arrive à faire jouer tous ces experts, alors, elle doit être une grande stratège... 

La mère de Félix est sous tutelle, sa maison est un hall de gare à force de voir passer les différents missionnaires de l'aide, du soutien, du contrôle, etc. 

Comment parvenir à mettre en musique tout ce monde diplômé qui gravite autour de Félix et de sa mère afin que l'on puisse faire un pas de côté et OUBLIER les jugements et diagnostics négatifs dont on accable les parents et les enfants? Leur être est réduit à un tas de symptômes et donc, Félix n'est plus qu'une maladie, son prénom est celui d'une maladie. 

Comment arriver à parler de l'alliance avec la mère de Félix? 

Et du lien de filiation dont Félix a besoin et qui ne se réduit jamais aux comportements de sa mère?

Comment arriver à faire sortir de la caverne les travailleurs sociaux accros à ce langage sexué à outrance, qui fouille l'intime des autres?

Commet tisser des passerelles vers le dehors, vers l'ex-time. Next time. Ça doit exister une autre vie, une autre manière de penser et de parler des autres. C'est à nous de l'inventer.

Par exemple, lorsqu'on éducatrice dit: " Félix est le partenaire de sa mère célibataire"... 

Du moment où cette phase a été prononcée, elle fait loi et passe d'une bouche à une autre comme un serpent, une anaconda. Rien à faire. La proie est là: Félix et sa mère.  

Ceux qui emploient ces phrases-serpents ne se rendent pas compte qu'à force de les utiliser, ils s'intoxiquent eux-mêmes, ils détruisent leur talent, leur capacité d'accéder à la beauté et à l'harmonie dans leur propre existence… Je côtoie ces personnes intoxiqués par leur langage professionnel. Je suis triste pour leur tristesse, triste de voir comment ils s'enferment sans joie dans la non-vie.

Non, la famille n'est pas une source de bonheur et la nation n'est pas une "grande famille" où l'on doit débattre de ... l'identité nationale.

Je rêve de faire un dictionnaire de mots et expressions tabous que l'on ne pourra pas prononcer sans les appliquer à soi-même. Un dictionnaire de mots et expressions du travail social que les professionnels ne devraient jamais employer pour parler de la vie des autres.

Et parce que la vie pleine de surprises belle, j'espère que j'arriverais à trouver des plis où les gens ont accès à la sensibilité et au respect des mots appliqués à la vie des enfants 

Partager cet article

Repost 0
Published by Maria Maïlat
commenter cet article

commentaires

une graine 10/03/2010 09:33


Tu y arriveras,
tu as déjà semé, et la germination est en route,
Continue à semer


Maria Maïlat 10/03/2010 17:24

Merci pour ces mots pleins de générosité d'une personne sui semble savoir ce que semer veut dire