Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Maria Maïlat
  • Maria Maïlat
  • : site : artefa.wordpress.com, formation, littérature, anthropologie, philosophie, intelligence collective, marche, amitié, hospitalité, enfance, Paris, mémoire, Foucault, Nietzsche
  • Contact

Texte Libre

Recherche

1 avril 2016 5 01 /04 /avril /2016 00:55

Poème indispensable (pour tout voyage)

Les rues sombres de Prague, les maisons décaties et la bière excellente dans des échoppes mal éclairées, "asseyez-vous"

Les petites chaises de blanche neige



et ses nains



à trois pieds



en équilibre précaire comme nos rires.

Le col relevé, les mains enfouies dans



les poches sans le sous.

Les lèvres frissonnaient de froid ou d'un baiser perdu mais seulement quelques instants avant de vider



la première pinte.

Apres, tu t'immergeais dans le poème, parlais la langue des oiseaux, cacahouète,

nos joues étaient douces comme la peau sur les fesses des filles. Et ce cher Bohumil Hrabal faisait le pied de nez au régime et aux censeurs hissés sur leurs échasses coiffés d'une peau

d'âne rouge.

Pour la gamine qui se soûlait pour la première fois



la vie était littérature.

Indispensable

Partager cet article

Repost 0
Published by Maria Maïlat
commenter cet article

commentaires

julie Ladret 03/04/2016 17:39

Se saouler d envie de vie. Au fond d un petit bar et abreuvé de poesie... que de cette gamine née de famine et riche maintenant de rire de joie de famille... encore .. encore... je te lis

Maria Maïlat 03/04/2016 19:43

merci Julie, ce poème date depuis plusieurs années, je lai oublié, puis retrouvé lors d'un énième rangement rapide (je n'ai jamais le temps) de mes archives qui ont été inondées à cause d'un toit défectueux dans mon petit bureau (mais le toit sera bientôt neuf!). Pensées entre âmes soeurs, bises
m