Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Maria Maïlat
  • Maria Maïlat
  • : site : artefa.wordpress.com, formation, littérature, anthropologie, philosophie, intelligence collective, marche, amitié, hospitalité, enfance, Paris, mémoire, Foucault, Nietzsche
  • Contact

Texte Libre

Recherche

22 août 2015 6 22 /08 /août /2015 16:17

"L'intériorité est la prison historique de l'humanité."
(W. Benjamin citant Adorno à propos de Kierkegaard.) Nous voilà ainsi, par la théorie dominante qui nous constitue et qui est centrée sur l'intériorité (le sujet, l'inconscient, les rêves) enfermés : chacun dans sa prison et chacun a jeté la clé bien loin. Ainsi, chacun est prisonnier et geôlier de sa propre intériorité. L'homme libre, le marcheur, le navigateur ont en train de disparaitre et nous sommes en train de composer dans notre salon, chambre ou petit jardin bien isolé notre propre temps perdu.

Et l'histoire universelle des peuples est reléguée aux musées d'entomologie où les personnages et les faits sont éparpillés et accrochés comme autant de dépouilles d'insectes vidées de leur substance.

En même temps, chaque intériorité se construit sur le néant car les membres d'une nation n'ont pas l'habitude de revenir sur les tombes de leurs ancêtres ou dans la maison de ses arrières-grands parents. Au pire, ils sortent dans la rue communier autour du soldat inconnu, sans racine, sans ancrage dans tel ou tel village ou Quartiet, hors temps historique, sans substance.

La bourgeoisie a arraché ces vieilles racines féodales de l'appartenance et les a brûlées, puis la classe des ouvriers et des employés a fabriqué ses propres fantasmes et héros de pacotilles (qui dans sa famille, qui dans sa propre figure de jeunesse "héroïque" suivant le modèle du "self made Man"). Dans ces ruines successives, plus d'histoire qui tient et qui se transmet. La société entière a détruit le patriote et le peuple. La société accomplit le basculement dans la violence et exige des institutions une protection sans faille en échange de sa soumission confortable comme les gens assis dans un TGV.

Partager cet article

Repost 0
Published by Maria Maïlat
commenter cet article

commentaires