Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Maria Maïlat
  • Maria Maïlat
  • : site : artefa.wordpress.com, formation, littérature, anthropologie, philosophie, intelligence collective, marche, amitié, hospitalité, enfance, Paris, mémoire, Foucault, Nietzsche
  • Contact

Texte Libre

Recherche

9 février 2015 1 09 /02 /février /2015 15:25

LETTRE OUVERTE à François BUSNEL J'ai écoutée hier, je la re-écoute aujourd'hui votre entretien avec Marceline Loridan-Ivens et je suis choquée, peinée par les dérapages graves et les contradictions qu'elle plaque sur le présent et par l'absence de réponse... Tout mon profond respect pour son histoire tragique d'ancienne déportée. Mais dans ses propos plaqués sur le présent, j'ai reconnu le martèlement sans nuances, arrogant, du discours "totalitaire" qui accable d'un seul regard négatif, réduisant le présent à sa propre personne et à ses incohérences (chacun a dans sa subjectivité ses incohérences, mais ce n'est pas pour autant que cela est érigé sur le piédestal de la vérité historique!). Discours qui me rappelle la tragique époque stalinienne et maoïste du meurtre comme réponse à la liberté (et non pas d'expression mais la liberté d'exister, tout simplement), le totalitarisme du meurtre n'admettant rien que l'assimilation absolue des individus. Et Marceline Loridan-Ivens nous sort aujourd'hui le discours de l'assimilation totalitaire quand elle dit que l'Etat français devrait imposer les prénoms des enfants et interdire de s'appeler Mahomet ou Sarah (ces prénoms étant relégués à une place insignifiante!). Je me rappelle de ce temps stalinien où dans le quartier juif de mon enfance dévasté par les pogroms et les déportations, la chasse aux prénoms était ouverte par le régime stalinien, puis par Ceausescu! Au point que les parents n'osaient même pas donner des noms juifs à leurs enfants! Le régime fasciste, puis le stalinisme a porté la même logique de nettoyage ethnique, de lavage de mémoires, de traditions et d'identités. Je me pose beaucoup de questions, encore perplexe de ce que j'ai entendu. Une seule lueur, cependant : à un moment donné, Marceline Loridan-Ivens dit "peut-être que je me trompe". Et il faudrait que quelqu'un lui répond poliment : " Oui, Madame, vous vous trompez plusieurs fois, gravement. Et ce n'est pas la première fois, ce qui est vraiment navrant! Le 15/06/2015 dans le Nouvel Obs' vous étiez encore à vous envoyer des jolies fleurs, disant que vous avez été "trompée" par Mao, vous parliez de votre candeur, de votre naïveté, alors qu'il s'agit de votre long soutien engagé dans la propagande maoïste et stalinienne. Oui, si les mots ont perdu leur sens, alors, on dirait que vous êtes naïve, Madame, que vous avez porté le voile très longtemps, que vous vous êtes voilé la face devant la "révolution" exterminatrice de Mao. Vous avez "tourné" dans les hautes sphères du pouvoir, réaliser des films de propagande, sans jamais vous "autorisez" de voir et de dire ce qui se passait, alors que les autres journalistes, cinéastes, l'ont fait. Et aujourd'hui? Je constate que votre discours fait le miel de l'antisémitisme sur le site de Renaud Camus. Et je suis très triste. Et je suis très fière d'avoir donné à mon fils né en France le prénom hébraïque d'AARON et la nationalité française que j'ai obtenue moi-même à la suite de mon exil et parce que j'ai choisi d'être Française et d'apprendre à mes fils plusieurs langues et plusieurs cultures,sans jamais enfermer leur liberté dans les frontières d'un Etat ou d'un pays où le hasard m'a fait naître.

Partager cet article

Repost 0
Published by Maria Maïlat
commenter cet article

commentaires